Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

Article de Joël AUBERT, d'AQUI!

Publié le 03/10/2010

Philippe Dorthe : l'amoureux et le bretteur

Philippe Dorthe : l'amoureux et le bretteur

Parmi les élus girondins et bordelais Philippe Dorthe occupe une place singulière. Non pas seulement parce qu'il a le verbe haut et les origines modestes mais plutôt parce qu'il est intarissable lorsqu'il s'agit de défendre son Bordeaux à lui, ce périmètre du premier canton dont il est l'inamovible conseiller général du côté de Bacalan avec des jumelles braquées vers la Garonne et le patrimoine maritime de la ville. Cette passion quasiment amoureuse ne laisse guère de place à la nuance. Le maire de Bordeaux notamment face auquel il avait rêvé porté les couleurs du PS en 2008 est souvent l'objet de ses vives réparties. Philippe Dorthe fut en effet un des premiers élus girondins à utiliser la toile et le genre du blog pour proposer et ferrailler à la fois. Rien d'étonnant dès lors à ce qu'il ait voulu réunir dans un petit livre, préfacé par Laurent Fabius, ses éditos et billets couvrant la période 2006-2010.

L'élu a au moins un vrai motif de satisfaction, et de consolation aussi, lui qui a lutté en vain pour le maintien du Pont du Pertuis et le renoncement au nouveau pont Bacalan Bastide. Au moment où il présente, ces jours-ci, son recueil en manière de pamphlet, lui qui réclamait obstinément « depuis plus de 15 ans » la création d'un réseau de bateaux-bus, de bateaux vivants », comme mode de transport complémentaire sur le fleuve, une nouvelle prometteuse surgit dans le paysage local. La Communauté urbaine vient, en effet, de mettre à l'étude ce projet qui pourrait voir le jour en 2012 (cf aqui.fr du 2/10/2010).Une perspective qui réjouira ceux, très nombreux, qui ne cessent de se lamenter que le Port de la Lune, riche d'une si grande histoire, doive se contenter de l'imposante présence de quelques paquebots géants, lorsque vient
ce périmètre du premier canton dont il est l'inamovible conseiller général du côté de Bacalan avec des jumelles braquées vers la Garonne et le patrimoine maritime de la ville. Cette passion quasiment amoureuse ne laisse guère de place à la nuance. Le maire de Bordeaux notamment face auquel il avait rêvé porté les couleurs du PS en 2008 est souvent l'objet de ses vives réparties. Philippe Dorthe fut en effet un des premiers élus girondins à utiliser la toile et le genre du blog pour proposer et ferrailler à la fois. Rien d'étonnant dès lors à ce qu'il ait voulu réunir dans un petit livre, préfacé par Laurent Fabius, ses éditos et billets couvrant la période 2006-2010.

L'élu a au moins un vrai motif de satisfaction, et de consolation aussi, lui qui a lutté en vain pour le maintien du Pont du Pertuis et le renoncement au nouveau pont Bacalan Bastide. Au moment où il présente, ces jours-ci, son recueil en manière de pamphlet, lui qui réclamait obstinément « depuis plus de 15 ans » la création d'un réseau de bateaux-bus, de bateaux vivants », comme mode de transport complémentaire sur le fleuve, une nouvelle prometteuse surgit dans le paysage local. La Communauté urbaine vient, en effet, de mettre à l'étude ce projet qui pourrait voir le jour en 2012 (cf aqui.fr du 2/10/2010).Une perspective qui réjouira ceux, très nombreux, qui ne cessent de se lamenter que le Port de la Lune, riche d'une si grande histoire, doive se contenter de l'imposante présence de quelques paquebots géants, lorsque vient le temps des beaux jours.

Dorthix et Juppelius

Et puisque l'on évoquait quelques très vifs échanges entre Philippe Dorthe et Alain Juppé, on lira, avec amusement, le billet en date du 24 janvier 2009 sous le titre « Dorthix et Juppelius », en réplique à « deux articles de Sud Ouest » où le maire de Bordeaux épinglait le pourfendeur du nouveau pont sur la Garonne.
Philippe Dorthe qui ajoute à ses engagements d'élu départemental une casquette régionale préside depuis peu aux destinées de la Maison de l'Aquitaine à Paris. Une mission qui le passionne et lui donne l'occasion de rencontres où le Gascon de cœur qu'il est trouve à s'exprimer au service des saveurs et des couleurs de l'Aquitaine. JA.



retour page précédente...