Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

"Les nouveaux Pharaons" : Edito de septembre 2007...

Publié le 22/10/2011

Ça y est ! Ils l’ont voté le pont gigantesque. Ils l’ont voté envers et contre tout et surtout contre tous – tous – le peuple bien sûr.



Ça y est ! Ils l’ont voté le pont gigantesque. Ils l’ont voté envers et contre tout et surtout

contre tous – tous – le peuple bien sûr.

 

Un résultat d’enquête publique douteux, habitants révoltés, associations sur le front du

refus, quelques conseillers communautaires courageux qui ont voté contre (Daniel Jault et Martine Diez).

 

David va t’il encore terrasser Goliath ? En tout cas, à terme, je l’espère.

Il n’est pas question de polémiquer sur l’ouvrage, il s’agit de combattre sa dimension et sa capacité à absorber des dizaines de milliers de véhicules, dont de nombreux camions.

Heureusement que l’écologie urbaine est devenue la motivation principale du maire de

Bordeaux, sinon un technocrate parisien, bien à l’abri dans un bureau du Palais Rohan,

aurait certainement préconisé le " busage " de la Garonne pour faire une autoroute

urbaine de désengorgement.

 

Pourquoi cet acharnement à prendre les gens pour des imbéciles ? Pourquoi s’arc-bouter sur des décisions qui vont à l’encontre du bien être des citoyens mais surtout de leur santé ?

 

Pharaons municipaux ne seriez vous mus que par la postérité ?

Ce qui est sûr, c’est que, pendant des siècles, on va empoisonner la vie des gens.

Ce qui est sûr, aussi, c’est que dans cent ans, dans mille ans, on parlera toujours de Kéops, d’Akhenaton, de Néfertiti – alors que les petits pharaons de chez nous n’auront laissé comme souvenir que maladies respiratoires et autres pathologies pulmonaires et auditives.

 

Dans vingt ou trente ans, les noms de nos petits pharaons à nous seront perdus dans la nuit des temps en laissant derrière eux l’oeuvre de l’absurde.

 

Paradoxe, la décision de construire ce pont a été prise au coeur de la semaine européenne de la mobilité qui prône la mise en oeuvre du déplacement alternatif doux afin de réduire les émissions polluantes en milieu urbain.

Un grand écart dont je vous laisse juge ! ! !

 

Philippe Dorthe

Le 22/09/2007



retour page précédente...