Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

La métamorphose du quai de Bacalan : Merci à ceux qui ne seront pas sur la photo !

Publié le 01/11/2012

Je dois reconnaître que l’architecture qui nous est proposée rentre pour une fois dans « l’esprit du lieu ». On y retrouve, dans une version moderne, les volumes et les formes de l’architecture portuaire de la fin du 19ème siècle.



La métamorphose du quai de Bacalan : Merci à ceux qui ne seront pas sur la photo !

Décidément le journal Sud-Ouest ne me laisse aucun répit… Hier le chantier naval des Bassins à flot, aujourd’hui 01 novembre 2012 la métamorphose du quai de Bacalan, avec un long passage sur l’implantation de cdiscount  dans des nouveaux bâtiments livrés par un gros promoteur.

Je dois reconnaître que l’architecture qui nous est proposée rentre pour une fois dans « l’esprit du lieu ». On y retrouve, dans une version moderne, les volumes et les formes de l’architecture portuaire de la fin du 19ème siècle.

Je sais bien les difficultés que traverse le journal Sud-ouest, et que ses journalistes n’ont plus trop le temps d’aller au bout des choses dans une démarche d’investigation.

 Ce manque de temps nous fait passer à côté de l’analyse de  l’évolution de dossiers qui ont démarré depuis des années et qui aboutissent dans leur forme définitive suite à l’action de ceux qui ont, en fin de compte, écrit la petite histoire locale.

C’est le cas de l’aménagement quai de Bacalan de l’entrée des bassins à flot. En effet en 2008 un premier projet, totalement décalé par rapport au lieu a failli voir le jour. Il fallu le combat de l’ancien Président du port, Dominique Sentagnes, du pugnace Christophe Verna propriétaire de l’ancienne petite capitainerie des bassins à flot et de moi-même Conseiller général du canton, pour faire « stopper » l’irréversible. (Voir sur le lien).

C’est après un gros travail de recherche, une note sur la « bavure » de la destruction du pont du pertuis et la constitution d’un dossier argumenté, que le Directeur du Patrimoine Mondial de l’Humanité, nous a reçu Dominique et moi. Cette visite a eu pour action de mettre Bordeaux sous la « loupe » de l’UNESCO, qui se ralliant à notre argumentation a bien compris que les choses aux Bassins à flot et plus largement à Bordeaux, prenaient une bien mauvaise pente.

La copie du projet a du être revue sous peine de voir le classement de Bordeaux au Patrimoine Mondial suspendu. Ce combat fut salutaire, il a permis d’arriver au résultat que nous connaissons.

Avant que tous les défenseurs du premier projet viennent au secours de la victoire, il m’a semblé utile de rappeler l’Histoire !!!  

Philippe Dorthe

01/11/2012

(Le dossier)



retour page précédente...