Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

Bassins à flot : Sandrine DOUCET et Philippe DORTHE au coeur d'une action constructive...

Publié le 21/02/2013

Ce matin jeudi 21 février 2013, la Députée Sandrine DOUCET et le Conseiller régional et général Philippe DORTHE ont organisé une réunion sur le terrain, au cœur des Bassins à flot...

BASSINS A FLOT DE BORDEAUX :

Ce matin jeudi 21 février 2013, la Députée Sandrine DOUCET et le Conseiller régional et général Philippe DORTHE ont organisé une réunion sur le terrain, au cœur des Bassins à flot, en présence du Grand Port Maritime de Bordeaux et d’un représentant du futur cluster d’industries navales des Bassins à Flot de Bordeaux.

Les deux élus continuent à travailler de concert pour faire avancer ce dossier. Sandrine DOUCET prépare une intervention à l’Assemblée Nationale et va rapidement rencontrer le Ministre des transports et de la Mer, Frédéric CUVILLIER. Elle s’est également entretenue avec Arnaud MONTEBOURG le Ministre du redressement productif.

De son côté Philippe DORTHE travaille à la mise en œuvre d’un« pôle projet » sur ce sujet au Conseil régional avec les services du Développement Economique et de l’Emploi et le service des infrastructures. Une rencontre avec  Alain ROUSSET, Président du Conseil régional est prévue dans les jours qui viennent. Au Conseil général une rencontre avec le Président MADRELLE est également prévue. Déjà le Cabinet du Président et le Vice-président au développement économique travaillent sur le dossier.

Pour Sandrine DOUCET et Philippe DORTHE ainsi que Martine DIEZ Conseillère municipale de Bordeaux, la réindustrialisation  des villes est fondamentale pour le développement d’emplois au plus près des bassins d’habitations.

Le projet d’installation d’un pôle de maintenance de navires  et de refit, dans le quartier des Bassins à flot, rentre dans cette logique.

 

Il s’agit de réactiver l’activité navale au cœur d’installations portuaires, conçues pour cela et qui furent pendant près de deux siècles le cœur industriel de la ville de Bordeaux.

 

La « relance » dans notre pays ne peut passer que par la réactivation du tissu industriel et notamment urbain. Nous parlons bien d’industries, le secteur tertiaire quant à lui, est trop mouvant pour proposer des emplois pérennes. Nous le voyons avec un turnover incessant des entreprises de ce secteur dans notre ville.

 

D’autre part la politique de « densification urbaine» ne pourra être une réussite qu’adossée à une densification de l’activité industrielle au cœur même de l’habitat. Les industries modernes n’ont plus rien à voir avec les usines de nos grands-parents.

 

Cette décision politique de redensification de l’habitat n’a de sens que dans une vision en trois dimensions du développement urbain, à savoir le triptyque, habitat – industrie – commerce. Cette construction fut longtemps le socle de la vie urbaine.

 

La crise économique doit tous nous occuper à la création d’emplois industriels permanents liés à des installations fixes comme le propose le projet de cluster et de refit des Bassins à flot de Bordeaux.



retour page précédente...