Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

LA MALADRESSE D’UNE PEUR FEBRILE …

Publié le 26/02/2013

Les maires adjoints de Bordeaux viennent d’écrire à tous les bordelais inscrits sur les listes électorales.



LA MALADRESSE D’UNE PEUR FEBRILE …

Les maires adjoints de Bordeaux viennent d’écrire à tous les bordelais inscrits sur les listes électorales.

Que la majorité municipale utilise les listes électorales, rien à dire. Que ce courrier soit envoyé cinq jours avant le début de la campagne électorale des municipales, là aussi rien à dire, c’est dans les temps.

Mais au-delà du fait que cette opération aura coûté, certainement au contribuable bordelais au moins 70 000 €, avec en plus un gâchis de papier phénoménal (136 174 lettres) car de nombreux foyers ont reçu 3, 4, voire 5 lettres est très contestable pour un Maire tant attaché au développement durable.

Mais le plus incroyable, réside dans la rédaction de la lettre. C’est là que nos édiles se sont pris les pieds dans le tapis en donnant les éléments qui démontrent que ce courrier est bien de la propagande électorale déguisée et, de fait, contourne la loi.

En effet, que le courrier soit adressé à des administrés, des résidants ou des citoyens, l’astuce aurait pu marcher. Mais en écrivant (sic) « Vous habitez le quartier X et vous êtes inscrit sur les listes électorales de Bordeaux. C’est à ce titre que je vous écris….. », cela est bien la preuve que la Ville de Bordeaux, personne morale, ne s’est intéressée qu’aux électrices et aux électeurs. Cela démontre de manière implicite que ce courrier est envoyé à des fins électoralistes, avec du matériel officiel : Papier à en-tête, enveloppe à en-tête et affranchissement sûrement payé par l'argent public.

De plus, il est discriminatoire, puisque les 30% de contribuables non inscrits, soit par volonté, soit parce qu’ils n’ont pas la nationalité, sont laissés sur le côté. Ce qui est très choquant pour un Maire et ses adjoints qui doivent, particulièrement, hors période électorale, écrire à tous les administrés.

C’est fou comme l’inquiétude et l’activisme fébrile peut faire faire comme bêtises….



retour page précédente...