Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

Enquête publique pour l’aménagement du port de plaisance de Bordeaux.

Publié le 18/07/2013

Sandrine Doucet et Philippe Dorthe : Nos commentaires déposés ce jour à la Mairie, sur le dossier de l’enquête publique pour l’aménagement du port de plaisance de Bordeaux.

Sandrine Doucet et Philippe Dorthe : Nos commentaires déposés ce jour à la Mairie, sur le dossier de l’enquête publique pour l’aménagement du port de plaisance de Bordeaux. Sur le dossier Général (*)

P.71 Paragraphe 5.4.1
Vérifier si les formes de radoub sont des éléments classés ou inscrits aux monuments historiques. Cela modifierait les conséquences, en terme d’impact, dans un rayon de 200m autour du futur aménagement.

De façon générale, l’étude doit tenir compte de l’int...ention de complémentarité avec les activités du BAF n°1, tel le refit.

Autre remarque : les associations qui travaillent sur le quartier et l’aménagement des Bassins à Flot, doivent garder un lieu pour leur activité afin de créer une dynamique de réflexion et de convivialité sur ce site.

Sur la note complémentaire. Indice B
P.4
Les remarques font état d’activités économiques ; il reste à préciser lesquelles, en prenant acte du projet de refit dans le bassin n°1.

P.11
Le texte évoque le « génie du lieu » et ces activités industrialo-portuaires.
Celles-ci sont rappelées aussi à la fin de cette même page. Devant une telle évidence quant à la nécessaire implantation d’emplois industriels, il faut lier l’accueil des bateaux aux espaces de réparation et refit sur bassin n° 1; les emplois tertiaires évoqués ne doivent et ne peuvent être la seule retombée économique de l’accueil de centaines de bateaux.

Sur le résumé non technique.

P.4
Le port de plaisance prévoit l’accueil de 303 bateaux de différentes tailles.
Cela justifie les remarques faites précédemment.

Plan du site.

Peu d’information concernant l’ouverture du pont du pertuis. Cette question doit être précisée.
D’autre part, à la lecture des plans, on a bien la confirmation de l’erreur d’avoir, fin 2007, démoli le pont du pertuis et réduit ce pertuis (passage entre les bassins à flot n°1 et n°2) de 24 mètres à 7, 80 mètres. Si le pertuis avait gardé sa dimension d’origine, le projet aurait gagné en rentabilité.
Il est à se demander s’il ne serait pas judicieux de redonner au pertuis sa largeur initiale de 24 mètres.

(*) les titres en gras renvoient à différents livrets de l’étude.

Sandrine Doucet
Députée de la 1ère circonscription

Philippe Dorthe
Conseiller général de la Gironde (Bordeaux I)
Conseiller régional d’Aquitaine



retour page précédente...