Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

Vincent Feltesse : Conférence de presse pôle de Refit aux Bassins à flot...

Publié le 14/10/2013

le refit, le défi de l’emploi industriel en ville...

La filière nautique sur la CUB

Sur la CUB, le secteur est atomisé : 70 entreprises(TPE) y sont présentes. CNB (Construction Navale de Bordeaux) est l'unique grosse entreprise du territoire (450 salariés en CDI ainsi qu'une centaine d’intérimaires). Aujourd'hui, cette entreprise en plein développement, produit 50 bateaux par an (super yachts, semi customs, catamarans). Le CNB envisage de porter sa production annuelle dans un premier temps à 80 bateaux par an et à 145 à plus long terme. L'impact sur l'effectif de l'entreprise serait de plus de 200 emplois créés dans la première phase pour atteindre un effectif total de 900 personnes à l'issue d'un programme d'investissements qui devrait avoisiner 20 millions d'euros notamment pour la remise en état de la forme de radoub présente sur le site.

Une pénurie de l'offre d'activité refit

Il existe 140 chantiers de réparation et de maintenance à travers le monde2. Mais 46 % de l’activité se concentre en Méditerranée où certains chantiers sont saturés. Ainsi, de plus en plus de yachts de plus de 60 m partent en Europe du Nord faute de place. Le port de La Ciotat, par exemple, est occupé à 95 %.Quant à l’offre atlantique, elle est peu développée, même si un pôle refit bordelais entrerait clairement en concurrence avec celui de La Rochelle.

Les outils de mise à sec des navires de grande taille sont peu nombreux : 90 % des chantiers de refit interviennent sur les unités de 50 m, mais seulement 49 % sur les unités supérieures à 90 m. Seuls 28 % des chantiers sont équipés pour des travaux de peinture sur les plus de 90 mètres.

DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS

Cliquez ici pour télécharger le fichier



retour page précédente...