Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

Archives de tous mes éditos

retour à la liste des éditos...


 
Edito du 22/01/2007 
  > "Misérabilitude" culturelle

                                                         

Edito

"Misérabilitude" culturelle...

Le théâtre du Pont Tournant, symbole de la crise culturelle à Bordeaux?

Le théâtre du Pont Tournant menace de fermer ses portes. Depuis sa création, ce lieu culturel de Bordeaux-Nord permet, non seulement à la population du quartier de Bacalan, mais également à tout le public bordelais avide de recherche artistique et de convivialité, de se retrouver dans une ambiance chaleureuse et d'échange.

Le théâtre du Pont Tournant est principalement aidé par le Conseil Général de la Gironde et le Conseil Régional d'Aquitaine.

Par contre, cet établissement ne peut plus satisfaire aux exigences financières d'un théâtre en état de marche et d'une programmation artistique éclectique et de qualité où le meilleur de la production bordelaise et régionale se produit depuis neuf ans.

Dans une bien moindre mesure et depuis peu, la Ville de Bordeaux subventionne ce théâtre, mais l'on se rend bien compte que la municipalité a concentré ses efforts sur des choix de prestige, certes indispensables pour une grande ville comme Bordeaux, mais qui déséquilibrent fortement le tissu culturel. Bien sûr, il faut soutenir l'Opéra, le CAPC, les Musées... mais pas au prix de la désertification culturelle des quartiers. Les lieux culturels de qualité et de proximité c'est aussi du lien social.

Bien des associations comme, "Soho Musique," "Présence Capitale" ou "la Boîte à Jouer", pour ne citer qu'elles, sont à la recherche de moyens introuvables alors que leurs actions sont reconnues bien au-delà des rives de la Garonne.

De nombreuses structures ne trouvent pas leur place dans l'écrin somptueux des lambris dorés de la ville de Bordeaux, mais là, vraiment, avec l'affaire du Pont Tournant, on confine à la clochardisation culturelle.

Alors, deux castes, deux cultures? Le public ne peut trouver son compte dans ce choix de classe.

Pour en revenir à notre actualité, qu'il soit ouvrage d'Art ou Art vivant, à Bordeaux, les ponts tournants font couler beaucoup d'encre, et posent des questions essentielles.

                                                              Philippe Dorthe

retour à la liste des éditos...