Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

Archives de tous mes éditos

retour à la liste des éditos...


 
Edito du 07/06/2009 
  > Bientôt les vacances, mais pas pour tous!







Réforme des collectivités territoriales...
Très bonne note critique de Alain ANZIANI
(Lire la note)



Salut ma hargne, bonjour ma colère et mon courroux coucou...
Inauguration du musée des Chartrons...
(Lire l'article de SO)



Réforme Territoriale :
Question de Laurent FABIUS au Gouvernement


Monsieur le Premier ministre,

Hier, Monsieur le Président de la République a présenté les projets concernant ce qu'il appelle la "réforme territoriale" et qu'il vaudrait mieux nommer les lois de recentralisation.

Tout le monde reconnaît que la décentralisation - initiée par la gauche - a eu des effets positifs même si elle peut toujours être améliorée. Ce qui n'est absolument pas le cas des projets de recentralisation que vous avez élaborés.

Recentralisation dans le domaine financier : ce que vous proposez pour remplacer la taxe professionnelle, de même que d'autres dispositions de la loi de finances, vont plonger des centaines et des centaines de collectivités locales dans des difficultés quasi-insolubles et charger davantage les ménages. Et cela, alors même que ces collectivités sont mieux gérées que l'Etat : elles n'affichent pas, elles, un déficit de 140 milliards d'euros !

Recentralisation des compétences, également, puisque vous souhaitez remettre en cause la "clause de compétence générale". En clair, aujourd'hui, les départements et les régions aident financièrement les associations sportives, culturelles et autres qui peuvent ainsi développer leurs initiatives. Si votre loi est votée, ce ne sera plus possible.

Et puis, il y a la recentralisation partisane. A propos des projets gouvernementaux, un élu, de gauche ou de droite, a justement parlé de "fric frac électoral". Comment qualifier autrement la refonte des modes de scrutin favorable au parti du chef de l'Etat et la création du conseiller territorial qui sera condamné au cumul des mandats, éloigné de ses électeurs sans véritable économie d'ensemble.

Monsieur le Premier ministre, ces propositions de recentralisation sont inacceptables. Je vous demande de ne pas vous réfugier pour les justifier derrière une mise en cause démagogique des élus locaux, qui sont des responsables dévoués et qui sont des élus du peuple, comme nous. (Question au Gouvernement de Laurent Fabius le 21 octobre 2009).
(Lire la conférence de presse de Laurent FABIUS)



Réforme territoriale...
Laurent FABIUS réclame un référendum...
(Lire article Nouvel Obs)



Ouverture des Ateliers du développement durable:
Intervention de Philippe Dorthe 
Vice-président du Conseil régional d’Aquitaine

Au nom du Président Alain ROUSSET, je souhaite vous faire partager tout le plaisir qui est le mien de vous accueillir
aujourd'hui au sein de l'hôtel de Région pour l'ouverture de ces 6ème Ateliers du développement durable.
Cette année 2009 est à mon sens une année charnière et cela pour deux raisons : (Lire la suite)




Nicolas Hulot...
Aimons Nicolas Hulot mais ne soyons pas Hulodolâtre...

Je n'ai pas eu besoin du film de NH pour me battre contre, par exemple, le pont Bacalan Bastide et les effets polluants des 45 000 véhicules par jour qui vont le traverser. En titillant un peu NH, il n'est pas question de critiquer le fond de sa pensée mais d'ouvrir les yeux sur un système qu’il utilise.
Il est certainement l'homme de la prise de conscience, mais il est surtout devenu l’homme de la bonne conscience des pollueurs et des ultra libéraux comme Orange qui le sponsorisent et des politiques de Droite comme de Gauche qui font sur le terrain l'inversement proportionnel de ce qu’ils déclinent.

D'autre part, il faut toujours garder l’esprit critique, d’abord, envers soi-même et ensuite envers les autres, surtout envers ceux que l'on aime bien comme NH. Sinon, on tombe dans le camp des idolâtres de tous poils.
Les Hulodolâtres risquent de lui faire plus de mal que de bien. Hulot gagnerait en crédibilité et en sincérité si publiquement, pas devant quelques uns, non, devant tout le monde, il abordait clairement une question d’éthique : le financement de ses actions. On le demande bien aux politiques...

Et si l' on proposait à l'émission "C dans l'air" le sujet suivant : " Faut-il une éthique dans le financement des grandes causes ? "




Francis Lalanne...
Il m'étonne ce garçon!!!
(Interview de Lalanne dans TV Mag)




Réactions aux propos d'Alain Juppé
(Article SO du 08/10/09)


Juppé l’homme de la « Manche »…

  

Suite aux articles « Pour une Région moins sectaire » et « Un costume pour Rousset » parus dans « Sud Ouest » de ce mercredi 7 octobre 2009,  Je réagis sur la légendaire mauvaise foi du maire de Bordeaux et de Dominique Ducassou Conseiller régional d’opposition.

 

« Déclarer à deux jours de sa manifestation culturelle Evento - à laquelle la Région Aquitaine participe à hauteur de 300.000 euros pour la passerelle de Kawamata et l’œuvre de Nicolas Milhé – que la collectivité est sectaire et pas compréhensive relève d'un culot sans borne de la part du maire de Bordeaux.

 

Le jeu d’Alain Juppé est, somme toute, assez simple : il lance un projet pharaonique, sans aucune concertation (Evento ou Eventé pour certains… projet d’un grand stade… centre culturel du vin…) et fait la « Manche ». En voulant diviser la note par 4 : ville de Bordeaux, conseil général, conseil régional et communauté urbaine de Bordeaux.

 

Quand il y parvient, il ne lui reste plus qu’à couper le ruban et récupérer la mise des investissements des autres, en laissant croire via un mensonge par omission qu’il est le généreux financeur.  Et lorsqu’une collectivité ne peut y participer, le maire crie au scandale. Or, la Région Aquitaine et son Président Alain Rousset ont toujours, et sans manichéisme, répondu présents.  Cette stratégie du maire de Bordeaux relève d’une politique dépassée et il est urgent pour lui de comprendre qu’il est temps de changer de logiciel de gouvernance ».

 

Quant aux propos du conseiller régional Dominique Ducassou, ils relèvent, au mieux, du mensonge ou, plus inquiétant, de l’ignorance. Je lui adresse ce message :

 

« Cher Dominique Ducassou, vous, qui êtes assidu aux séances plénières, contrairement à votre ami Xavier Darcos, comment pouvez-vous oser rendre responsable la Région Aquitaine de l’état des voies ferrées alors que leur entretien relève de la compétence de RFF ? Rejoignez-nous pour faire pression sur l’Etat pour que RFF assume ses responsabilités, ce sera plus utile !

Comment osez-vous critiquer les conditions d’accueil des étudiants alors qu’en termes de logements étudiants la Région Aquitaine, qui a pris le dossier à bras le corps, à construit, en 2008, 1/3 de la production nationale pour pallier le désengagement de l’Etat.  

De même, en 2009, le Conseil régional d’Aquitaine a réalisé 15% de la production nationale du parc des logements étudiants, alors que la région compte moins de 5% de la population étudiante de France (source : MENESR).

 

Votre exagération est telle que votre charge en devient ridicule. J’en veux pour preuve quand je lis que « Dominique Ducassou possède dans ses archives un catalogue de tous les manques et insuffisances de la majorité socialo-écolo-communistes au Conseil régional ». Or, Dominique Ducassou, chacun le sait, il n’y a pas d’élu PC à l’assemblée régionale depuis  2004 ! 

 

Philippe Dorthe

 

 

 

France 3 Aquitaine
Emission " La voix est libre"
Avec Luc Paboeuf Président du Conseil Economique et Social et Philippe Dorthe Vice-Président du Conseil Régional.
(Regarder la vidéo)



N’évinçons pas les urbanistes
de nos collectivités territoriales !
(Signer la pétition)


Centre culturel du vin...
Un projet de 55 millions d'Euros. Malgré un coût particulièrement élevé, la Région Aquitaine ne dit pas non pour accompagner cette opération, mais demande à la ville de Bordeaux, chef de file du projet, de s'investir plus qu'à hauteur de 6 à 9 millions. On ne peut pas systématiquement faire payer ses actions par les autres collectivités...
(Article 20 mn du 28/09/2009) 
 



Bassins à flot...
Les bassins en fête...

Troisième édition pour la Fête aux Bassins qui a connu une affluence record sous le soleil (15 à 20 000 personnes).

Tout au long du week-end animations, visites, conférences, concerts, expositions, puces de mer se sont succédés au bord du plan d’eau émaillé de stands.

En préambule, samedi matin, la manifestation a été inaugurée officiellement par Philippe Dorthe. Le conseiller général du canton et vice-président du Conseil régional d’Aquitaine en charge du tourisme, a insisté sur le potentiel économique des bassins. " Un potentiel tourné vers les activités nautiques et maritimes qu’il faut renforcer en valorisant les implantations aussi bien industrielles et artisanales qu’associatives déjà existantes. Soyons vigilants pour que la future ZAC inscrive le volet développement économique dans son programme et pour que le projet ne se résume pas à la réalisation d’une marina sans lien avec le génie du lieu "a-t-il argumenté.

En tout cas, le charme des bassins à flot a opéré auprès des visiteurs (re)découvrant la spécificité d’un quartier marqué par une longue histoire fluvio-maritime. Sur l’eau, voiliers, péniches et autres embarcations renforçaient l’impression.
(Photos)



ZAC des Bassins à Flot...
Aménager tout en préservant "le génie du lieu"
(Article Sud-Ouest Eco 23/09/09)



La fin de la République Française...

L'explosion territoriale voulue par Sarkozy sonne la fin de la République Française au profit d'un recentralisme Jacobin et Bonapartiste. Adieu donc notre devise : "Liberté - Egalité - Fraternité", axe fondamental de notre démocratie républicaine. Un excellent texte d'Alain ANZIANI "LE BIG BANG TERRITORIAL OU LE RETOUR DANS LE PASSE" apporte une meilleure compréhension de ce projet de loi rétrograde.
(Lire l'article de Alain ANZIANI)


Inauguration SNSM à Bacalan
(Article SO du 16/09/09)


La protection des droits de l’enfant sur la sellette

(
Un texte de Christine TABOURET.)
(Lire le Texte)



La cause est entendue :
Brice Gabriel René
Saturnin Hortefeux n’est pas raciste
Un billet de Henri EMMANUELLI
(Lire le billet)
 


Les Maîtres nageurs sauveteurs s'ancrent à Bacalan...
Dans quelques jours quelque 200 stagiaires investiront le nouveau bâtiment de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) tout juste inauguré à Bacalan... (Lire la suite)



Le Maire de Bordeaux plus écolo en 1995 qu’en 2009… 

Dans une longue interview de Beigbeder dans la revue GQ (Gentlemen’s Quarterly), Alain Juppé répond à la question : " Où avez-vous découvert l’écologie ? "

le Maire de Bordeaux  : " …Un beau jour, je vois arriver dans mon bureau un conseiller général de la vallée de Loudenvielle dans les Pyrénées. Il étale sur mon bureau des photographies de sa petite vallée et me dit : " EDF va construire une ligne à haute tension avec des portiques gigantesques et ils vont tout défigurer. Vous êtes le seul recours, les travaux commencent dans huit jours. " Je consulte, on me prévient : " On va avoir la guerre avec l’Espagne qui a fait la ligne de l’autre côté ". Je ne sentais pas le truc alors je dis : " On va aller sur place. " On survole la vallée en hélicoptère (sans faire de compensation carbone à l’époque…) et tout d’un coup je conclus : " On ne fera pas cette ligne. " Scandale ! "

Il est bien dommage que le Maire de Bordeaux n’ait pas eu la même attitude, les mêmes réflexes et la même conscience pour les pylônes et les portiques du futur gigantesque pont " Bacalan-Bastide ".

Les habitants de la petite vallée de Loudenvielle ont eu de la chance de connaître Alain Juppé quand il fut écolo.
Si moi, conseiller général du 1er canton de Bordeaux, au sujet de ce pont, j’avais étalé sur son bureau quelques photos de mon canton et de la Garonne ça n’aurait rien changé mais j’aurais peut-être fait un tour en hélicoptère…




TRANSPORTS COLLECTIFS : MOBILITE DURABLE
Un texte de Pascal TABANOU.

Le développement durable est un atout vis-à-vis de notre planète, alliant efficacité économique, respect de l’environnement et solidarité locale.

Face aux défis énergétiques et climatiques, le report modal est plus que jamais un enjeu stratégique. Les documents de synthèse du Grenelle de l’environnement appellent " un changement drastique de stratégie dans les transports " et une " logique intégrée, multimodale, dans laquelle la route et l’avion deviennent des solutions de derniers recours imposées par l’Etat des technologies ou la géographie ". (Lire la suite)




Développement durable :

"Les DISEUX et les FAISEUX"

La région Aquitaine à la pointe du développement durable sera, sur l’impulsion de son Président Alain ROUSSET, présente pour la deuxième fois sur le salon VIV’EXPO.

Depuis plusieurs années, la Région Aquitaine a mis en œuvre une politique volontaire et ambitieuse en matière de développement durable. Notre Région est la première en France à avoir adopté un " Plan Climat ", elle est la première Région certifiée ISO 14001.

Elle construit des lycées HQE (haute Qualité Environnementale), par exemple le lycée de Blanquefort qui est une référence internationale dans le domaine de l’éco-construction .

Elle travaille à la réalisation de deux nouveaux lycées à énergie positive à Bègles et à Bergerac en suivant les normes dites " KYOTO ".

Elle aide les particuliers à s’équiper de panneaux photovoltaïques. Elle co-finance les Espaces Info Energie avec un numéro vert (0 800 310 311).

Elle participe à la formation des artisans et des PME, à l’utilisation de matériaux HQE.

Elle aide à la performance énergétique de plus de 13 000 logements sociaux avec un investissement de 30M€ sur la période 2007 à 2013.

Elle pousse la filière bois à développer les constructions bois.

Dans le domaine, très tendance, du développement durable, il y a, comme on le dit chez nos amis normands, les " DISEUX " et les " FAISEUX ", la Région Aquitaine a choisi de FAIRE et de laisser dire…

Philippe Dorthe



VIV'EXPO : Le salon de la vie écologique...
Parc des Expositions de Bordeaux-Lac
25-26-27 septembre.
www.vivexpo.com




TV7 : Emission "Tous comptes faits"
Invité Philippe Dorthe : Bilan touristique.
(Regardez la vidéo : Curseur sur 4mn14s)




"La chasse au PS"
"Le bruit d'un désaccord à l'UMPn'est pas près
de nous parvenir... Et avez-vous entendu l'amorce
d'un débat au MoDem?"
Un article de Joseph Macé-Scaron, Directeur Adjoint de la rédaction de MARIANNE.
(Lire l'article)



Conseil Régional :
Visite des campings touchés par la tempête Klaus...
(Article Sud-Ouest du 31/07/09)
(Compte-Rendu de la visite)



Le PS est moribond, le PS est mort…
ou prendre ses désirs pour des réalités.

Depuis des mois, voire des années maintenant, il ne se passe pas une heure sur les ondes, un jour dans nos quotidiens et à la télévision, une semaine dans nos hebdomadaires où l’on ne cogne sur le Parti Socialiste. Un vrai sport national…

Ces jours-ci, même" l’excellent, moderne et de gauche paraît-il " philosophe BHL, annonçait la mort du Parti Socialiste.

D’ailleurs, à écouter ces prophètes, ces analystes, ces penseurs, qui font échos aux tirs nourris sur ce parti, et qui annoncent son décès ou sa mort prochaine, j’en finis par penser que le score médiocre aux Européennes n’est pas si mauvais que ça. En tous cas, la curée des rapaces, les tirs des snipers, les phrases assassines n’ont pas été suffisants pour réduire le PS à un score de groupuscule.

Et puis, de ci de là s’égrène des élections partielles…

Législatives sur le Bassin d’Arcachon, fief de droite, et là… Stupeur, le candidat PS, François DELUGA, ravit le siège à l’UMP.

Il y a maintenant trois jours, cantonales partielles sur le canton de Belin-Beliet, suite au décès prématuré du conseiller général UMP. Stupeur à nouveau… Le socialiste Vincent NUCHY, l’emporte, avec 47% des voix au 1er tour et 56% au second…

Plus loin de nos contrées du Sud-Ouest, à Aix en Provence, la maire UMP sortante, invalidée par le Tribunal Administratif, retrouve son siège d’extrême justesse à quelques voix près (187). Mais, tous les observateurs savent bien que dans ce cas de figure, l’électorat reconduit très largement, sauf à de rares exceptions, l’élu sortant.

A Aix, madame le maire a senti le vent du boulet et a failli faire partie des exceptions.

Mais que se passe t’il donc !!!

Une certaine presse aurait-elle pris ses désirs pour des réalités ?

Les cohortes d’analystes politiques seraient-elles atteintes d’une pathologie nouvelle " la socialistophobie " et elles voudraient la refiler à tout le monde… mais sortez couverts messieurs dames…

Les apprentis sorciers du CAC 40 et leurs complices des fonds de pensions qui alimentent le capital de la presse bien pensante, voudraient-ils créer une nouvelle mode, style facebook, avec le groupe " il faut taper sur le PS " ?

En tous cas, il me semble très urgent, voire salutaire pour la démocratie, de dénoncer cette caricature médiatique, cette manipulation de masse qui ne grandit pas ceux qui en sont à l’origine. Mais comme disait quelqu’un : " on peut tromper tout le Peuple quelques fois, une parti du Peuple tout le temps, mais on ne peut pas tromper tout le Peuple tout le temps ".

Ces nombreuses et répétitives victoires du PS aux élections partielles, sont bien le reflet de cette dichotomie entre " les voies officielles " et la réalité. Les choses seraient-elles plus compliquées que les analyses lapidaires des uns et des autres ?

Bien sûr que le PS a sa part de responsabilité dans les échecs aux scrutins nationaux. Bien sûr que quelques uns (es) en son sein et parce qu’ils sont médiocres, alimentent le système judicieusement mis en place par la droite avec de " petites phrases minables " partagées par eux-mêmes, car c’est la seule méthode qu’ils ont trouvé pour soi-disant exister.

Ha ! Si seulement les problèmes du PS étaient uniquement dûs au PS, la gravité serait relative, car cela voudrait dire que seuls les socialistes aient la solution… Là encore, pas si simple.

J’ai bien ma petite idée sur les causes internes et externes de cet étrange mal. Mais ceci est une autre histoire beaucoup plus longue à raconter. (A suivre).

Philippe Dorthe le 29 juillet 2009





"Qui dit que le Parti est mort ? "
Article Sud-Ouest du 29/07/2009



Ma visite au chantier de mise en valeur
de la Commanderie de Sallebruneau...
(Sud-Ouest du 25/07/09)



Martine
DIEZ et le Pont Bacalan-Bastide.

Martine DIEZ, Conseillère municipale socialiste de Bordeaux, a été la seule et avec courage, à voter contre la surdimension de l’ouvrage, en dénonçant la pollution et le bruit engendrés par les 45 000 véhicules qui vont passer sur ce pont tous les jours. (Dans un 1er temps).

Apparemment, ce n’est pas le courage qui étouffe ses collègues.

Demain, qu’ils soient bleus, verts, rouges ou roses, qu’ils ne viennent pas nous seriner avec leurs leçons et leurs discours d’écolos de salons, de comptoirs, d’officines ou de circonstances… Que ceux-là sachent que l’on saura leur rappeler.
(Lire l'article)





Karl Harancot :  FAITES UN DON ARTISTIQUE !
Les rues de Bordeaux à travers l'histoire et l'esthétique de ses heurtoirs.

L'artiste Karl Harancot présentera sa série photographique METALLOCHROMIE sur les grilles du Jardin Public de Bordeaux du 12 Août au 25 septembre, et s'intégrera dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2009 qui auront lieu les 19 et 20 septembre. 

Dans la dernière phase de son travail, l'artiste a besoin de vous. Une enveloppe de 3000 euros est nécessaire pour l'impression de ce travail, pour donner à voir une magnifique interprétation de notre patrimoine commun.

Faites un don, une invitation vous sera réservée lors du vernissage. A cette occasion, l'artiste présentera un parcours - découverte des heurtoirs bordelais. Grâce à un plan du XVIIIème siècle relié aux stations de tramway, venez jouer à visiter ou revisiter les rues de Bordeaux à travers l'histoire et l'esthétique de ses heurtoirs.
 
METALLOCHROMIE, exposition photographique réalisée en collaboration avec Philippe Cheveau, directeur de La Mémoire de Bordeaux, reçoit le soutien de la ville de Bordeaux, de la Quincaillerie Besombes, de la Mémoire de Bordeaux et de Philippe Dorthe.
 
Envoyez vos dons par chèque ou mandat : 
Karl Harancot exposition METALLOCHROMIE 13 Rue du muguet 33000 Bordeaux.

C'est vraiment un très beau projet qu'il faut soutenir...
Philippe Dorthe

(METALLOCHROMIE CLIQUEZ) 



Bacalan : Découverte d'un vieux parchemin.
(Lire le parchemin) 
(Ce texte a été rédigé par des amis en 2001, pour ma 1ère réélection au Conseil Général.)

Le vrai parchemin...
Celui-ci a été édité en septembre 2008.
"Le PATRIMOINE INDUSTRIEL et MARITIME de Bordeaux"
Il pourra servir à ceux qui n'ont pas la chance de partir en vacances pour visiter ce beau patrimoine aujourd'hui menacé...
(Première partie)   (Deuxième partie)


607 294 €

C'est la somme votée par le Conseil Général à diverses structures installées sur le 1er canton de Bordeaux à la commission permanente du 29 mai.
(Liste des subventions)



Extension de la piste de bicross des Aubiers.

Le Conseil Régional d’Aquitaine et le Conseil Général de la Gironde principaux financeurs publics de cette action.

Dans le cadre de la requalification du quartier des Aubiers, il a été décidé d’agrandir la piste de bicross, en créant une piste d’apprentissage et une aire pluridisciplinaire.

Cet équipement est un atout pour le quartier puisque les jeunes de Bordeaux-Nord pourront plus facilement pratiquer ce sport.

Pendant les vacances scolaires, le terrain sera accessible au centre d’animation du quartier, pour organiser des temps forts comme des journées d’initiation.

Je suis très heureux de représenter l’exécutif des deux collectivités qui apportent 45% du financement total : soit 17 872 € pour le Conseil régional (politique de la ville) et 14 298 € pour le Conseil général. Soit un total pour les deux collectivités de 32 000 €.

Le reste du financement se décompose comme suit : Financement privé de " la Française des jeux " à hauteur de 25 000 € (34,97%) et financement de la ville de Bordeaux à hauteur de 14 318 € (20%).
(Bicross Délibération votée le 10 juillet 2009)



La Commanderie de Sallebruneau :

Un lieu magique et mystérieux…

Et oui, il n’y a pas que la politique dans la vie… En ce qui me concerne, il y a aussi la passion du patrimoine et de l’archéologie.

En 1972, alors que j’occupais mes vacances à faire des fouilles archéologiques au château de Rauzan, je découvrais au cours d’une promenade, chevauchant ma belle mobylette orange toute neuve, un lieu magique et bien mystérieux.


Renseignements pris, je venais de redécouvrir la Commanderie hospitalière de Sallebruneau, au cœur de l’Entre-deux-Mers. Le bâtiment, tombé dans l’oubli depuis de nombreuses décennies, était seulement visité par deux ou trois chasseurs qui venaient y tirer quelques oiseaux dans la végétation luxuriante recouvrant la totalité de l’édifice.

Un an plus tard, avec mon ami Yves Jobic, nous décidions d’ouvrir un chantier de restauration et de mise en valeur sur ce site magnifique, construit au XI ème siècle par l’ordre militaire et monastique, des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, connu bien plus tard sous le nom de « Chevaliers de Malte ».
 

Je restais à la tête de ce chantier jusqu’en 1989, date à laquelle le Sénateur Marc Bœuf m’appelait à ses côtés comme chargé de mission au Conseil Général pour le tourisme et la culture. Ne voulant pas être juge et partie pour l’octroi des subventions du Conseil Général, je décidais de démissionner de la présidence de l’association Recherches Archéologiques Girondines et de remettre les clefs du chantier aux amis qui partageaient avec moi cette passion.

Vingt ans plus tard, le chantier fonctionne encore… Comme quoi, c’est bien la preuve que nul n’est indispensable, et souligne bien la force de la vie associative que certains voudraient remettre en cause.

Pendant 37 ans, des centaines de jeunes et de moins jeunes du monde entier sont venus travailler sur ce monument médiéval de grande qualité.
 

En vous dévoilant cette passion, je souhaite vous donner l’envie de découvrir ce lieu unique, situé sur la commune de Frontenac, et pourquoi pas, si le cœur vous en dit, d’apporter votre contribution en aidant ceux qui, aujourd’hui, continuent cette œuvre de restauration.

 

Et n’oubliez jamais, comme l’a dit un jour quelqu’un : « S’intéresser au passé n’est point être passéiste, c’est simplement savoir se percher sur les épaules des anciens pour voir plus loin qu’eux ».

Pour en savoir plus, je vous invite à cliquer sur les liens suivants.

Philippe dorthe 

(L'affiche du Chantier)
(Plaquette chantier)
(Stage chantier)
(Dépliant)
(Article "La vie du rail" 1985)
(Publication)




Xavier Darcos a perdu l’adresse du Conseil Régional…

Depuis plusieurs semaines, Xavier Darcos, le Conseiller Régional-ministre, se perd dans les rues de Bordeaux.

On le retrouve égaré, sur les quais en pleine fête du fleuve, puis perdu à nouveau au milieu du spectacle de Johnny Hallyday, on le voit cherchant sa route à l’hôtel Basquia où on célébrait comme par hasard une remise de décoration, puis, il est repéré tombant nez à nez avec la cérémonie de remise des trophées du " Port de la lune "… mais toujours aucune trace de lui au Conseil Régional.

Le 25 juin, rebelotte, alors que le Conseil Régional se réunissait en séance plénière, avec un ordre du jour particulièrement important, pas moins de 43 dossiers, comme la relance de l’économie en Aquitaine ou le protocole d’intention pour la réalisation de la LGV… et bien, Mr Darcos, s’est encore perdu en se retrouvant au cœur de la " fête de la fleur ".

Décidément il n’a pas de chance notre Conseiller et dire qu’il veut devenir président de la Région… Espérons que dans son kit de campagne, l’UMP lui aura glissé un GPS 



La Ligne à Grande Vitesse débloquée : 
"un grand moment pour l'Aquitaine"

Alain ROUSSET : principal artisan de cette décision.

En faisant inscrire la réalisation des études nécessaires au chantier du bouchon ferroviaire à Bordeaux dès 1998 et en votant, le 16 février dernier, le protocole de financement de ces LGV à hauteur de 600 millions d’euros, l’Aquitaine n’aura eu de cesse de démontrer qu’elle reste le premier des partenaires de l’Etat sur ce dossier.
(Lire le communiqué de presse)



Economie Réelle...
La lettre du secrétariat national du Parti Socialiste à la politique
industrielle, aux entreprises et aux nouvelles technologies
(lire)



Après le film "Un pont trop loin"
voici " Un pont trop grand"

L’UNESCO vient de donner son avis sur le pont Bacalan/Bastide et souhaite que la dimension du projet soit plus conforme à une meilleure intégration dans le paysage du « Port de la lune ».

 

Cette recommandation va totalement dans le sens de ma position, relatée dans une tribune libre parue dans le journal Sud Ouest le 06 avril 2006 :

 

« Dans ce dossier du franchissement Lucien Faure, quel que soit l’ouvrage retenu, souterrain ou aérien, il doit être humain et correspondre aux besoins des populations locales, avec un dimensionnement adapté. Aujourd’hui, le nombre de véhicules prévu est de 50 000/jour. Ceci va occasionner des nuisances sonores et, surtout, des problèmes de santé publique (POLLUTION) pour les populations coincées entre le flux des circulations du pont d’Aquitaine et le franchissement Lucien Faure. En outre, il faudra s’attendre à d’imposants embouteillages sur les quais et la rue Achard, dus au carrefour à feux tricolores de la tête de pont prévue à niveau. »

 

A la question de la pollution, aussi bien Monsieur JUPPE que Monsieur DUCHENE, se défendent en rétorquant que ça ne représente pas plus de véhicules que sur les boulevards aux heures de pointe. On croit rêver d’entendre un tel cynisme… On voit bien que ces deux personnalités politiques ne sont pas riveraines des boulevards, où les habitants sont calfeutrés derrière des doubles fenêtres pour atténuer le bruit et la pénétration des poussières. Nous savons également tous qu’un axe de circulation atteint son maximum de capacité d’absorption en 15 ou 20 ans. A ce moment-là, ça ne sera plus 40 000 véhicules/jour mais 70 000.

 

De plus, au moment où tout le monde agite le mouchoir vert du développement durable, comment un homme politique de niveau national, ayant eu les responsabilités qu’on connaît, qui se fait passer à coup « d’opérations médiatiques » pour le Al Gore français peut-il tomber dans cette sorte de « schizophrénie tactique » ? Comment peut-on se dédoubler de la sorte en déclinant avec brio, dans les discours, l’inversement proportionnel à ses actes ?

 

Comment peut-on affirmer vouloir diminuer le nombre de voitures et à la fois construire un pont qui permettra le passage, à terme, de 70 000 véhicules/jour ?

 

Le problème majeur de ce franchissement est bien d’ordre écologique. Un ouvrage de 2 x 1 voie plus l’emprise d’un TCSP suffirait à sa mission de déserte locale.

 

L’autre grand problème majeur, c’est cette habitude qui s’installe chez certains politiques, d’user des techniques de communication connues pour leurs capacités à manipuler les masses.

 

Oui, il faut revoir la copie et la dimension de l’ouvrage, c’est une question de santé publique.

 

Philippe Dorthe

(Tribune libre journal Sud-Ouest du 06/04/2006)

(Article Sud-Ouest du 01/07/2009)




La crise va t’elle faire toucher le fond à la France ?

Un article de Pascal TABANOU : (Lire l'article)


 


Région Aquitaine : 

Opération "Sacs Ados" :
Offrir l’accès des 16-22 ans aux vacances autonomes.
(Lire)



Archives départementales de la Gironde.

Lundi 29 juin 2009, Philippe Madrelle et Philippe Dorthe, ont visité le chantier d'extension des archives départementales de la Gironde, en présence de louis Bergès Directeur des archives départementales. Ces archives situées au coeur du 1er canton de Bordeaux, seront les plus modernes de France. Elles auront une capacité de stockage de 61 km linéaires sur une surface de 16 000 m2. Un auditorium de 100 places permettra de faire du bâtiment un foyer de vie culturelle en complément de la salle d'exposition des voûtes poyenne qui sera préservée et agrandie.
Le hall : sur 480 m², il accueillera un banque d'accueil, des casiers pour les lecteurs, des aménagements multimédias et un espace détente et restauration avec vue sur le jardin intérieur
La salle de lecture : située au premier étage, elle s'étendra sur 414 m² avec 84 places toutes équipées de postes informatiques individuels.
Elle communiquera avec une salle des inventaires, des espaces de consultation des microfilms et la banque de prêt où les lecteurs réceptionneront les documents qu'ils ont commandés.
La numérisation et la valorisation des documents :
Au-delà du bâtiment, c'est l'ensemble de l'organisation des archives qui sera modernisé. Ainsi, des millions de documents sont en cours de numérisation dont l'état civil déposé et le cadastre. (Lire)




La phrase de Gérard Filoche :
" Sarkozy refuse de faire payer des impôts aux riches. Il manque donc de recettes et aggrave " les déficits ". Alors il emprunte aux riches les impôts qu’il ne leur fait pas payer. Puis il leur rembourse à un taux confortable. Et il veut faire payer ce remboursement majoré, par les pauvres, en les faisant "travailler plus" toute leur vie jusqu’à 67 ans. "
Gérard Filoche



Le Conseil régional d’Aquitaine,
chef de file du projet européen ANCORIM
ANCORIM vise à organiser un réseau d’experts européens autour de la gestion des risques littoraux et des effets du changement climatique. (Lire)



Quelques raisons d'y croire...
Un texte de Sandrine Doucet
(Lire le texte)



La jeunesse des idées...
Un texte de Christine Tabouret.
(Lire le texte)


GAZ DE BORDEAUX :
Réponse du Ministre JL. Borloo à mon courrier du 12 mai 2009 (Lire)
(Article SO du 15/06/09)



HOMMAGE A AIME CESAIRE...
Samedi 20 juin, 10h00, collège de Grand parc, 25 rue Pierre Trébod - 33300 Bordeaux.
(Lire)

PARTI SOCIALISTE :
La rénovation passe par le pragmatisme...
(Lire)


Européennes : Bordeaux-Nord.
La Gauche à 57,4%.
Avec 20,1% des voix sur le 1er canton de Bordeaux, les Socialistes de Bordeaux-Nord résistent le mieux au séisme qui a secoué le PS aux élections Européennes. L’UMP stagne et la totalité des voix de droite en y incluant le MODEM et le FN, laisse la droite en dessous des 35%. Avec 21,5%, les Verts font une percée aux Chartrons, alors que dans les secteurs difficiles où la souffrance sociale est plus importante les Socialistes sont largement en tête. Cela est certainement dû au travail quotidien de terrain des Militants de la section " Auguste Blanqui " qui ont su " endiguer " le raz de marée. Il faut cependant remettre les choses à leur place et rappeler aux analystes hâtifs que cette élection n’a mobilisé au niveau national qu’à peine 40% de l’électorat et 37% à Bordeaux-Nord. Il est important de remarquer que la totalité des voix des principales formations politiques de gauche dépassent les 57%.



LIVRE SOUSCRIPTION :

BACALAN STORY. (Pleine page Editeur)
La grande histoire de Bacalan de 1900 à nos jours.
Un livre de 256 pages grand format, des centaines de photos, de témoignages des habitants de Bacalan.
Un grand livre sur l'histoire contemporaine d'un quartier entièrement à part et à part entière de Bordeaux.
(Affiche du livre)
(Bulletin de souscription)



Conseil régional d'Aquitaine (le site)


EDITO


Bientôt les vacances, mais pas pour tous!

L’économie touristique en Aquitaine représente le deuxième poste du produit intérieur brut (PIB) avec quatre vingt six millions de nuitées et quatre milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Le tourisme, c’est une multitude d’activités parmi lesquelles les vacances tiennent une place prépondérante. Les vacances ont toujours été liées au travail : si je travaille, j’ai donc droit à des vacances.

Malheureusement, le libéralisme, et la crise économique qui en découle, offre de moins en moins de travail et génère de plus en plus de chômage. Cette situation provoque une inquiétante chute des départs en vacances dans notre pays. Des millions de personnes, parce qu’elles sont au chômage, parce qu’elles sont des salariés aux revenus moyens ou modestes, parce qu’elles sont seniors avec de petites pensions, restent dorénavant chez elles. Pour les jeunes, c’est un enfant sur trois qui ne part pas en vacances.

Pourtant, au-delà du repos mérité, les vacances jouent un rôle considérable au niveau de la santé publique. Beaucoup de ceux qui ne partent pas, vivent au cœur d’un urbanisme anxiogène, ce qui crée de plus en plus de troubles physiques et psychiques. Un phénomène qui grève d’autant plus le budget de la sécurité sociale.

La politique cynique ne notre gouvernement amplifie un mal être, accentué par les provocations des médias qui étalent à la télévision l’oisiveté de la jet-set et les vacances de milliardaire de notre président.

Progressivement, notre République se délite, Egalité et Fraternité, mots clés de notre devise, s’effacent lentement. C’est ainsi que naissent la révolte et la violence. Pour éviter de tomber dans ces extrêmes, les jours sont comptés. Si le travail et le logement sont les principaux chantiers que doit mettre en œuvre l’Etat, le droit aux vacances pour tous doit également prendre une place majeure.

Malgré les quelques efforts de l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), les politiques d’aides au départ en vacances menées par les collectivités territoriales, le travail formidable réalisé par les associations spécialisées dans le domaine, le tourisme social reste dans un tel état de déliquescence qu’il serait nécessaire que le gouvernement mette en œuvre un véritable " plan Marshall " du tourisme social en France. Loin d’être un secteur mineur ou un gadget, le droit aux vacances pour tous, fait partie des actions en faveur de l’harmonie sociale.

Il est donc temps que nos dirigeants nationaux se penchent avec détermination sur cette question particulièrement sensible.

En ce qui me concerne, en qualité de vice-président de la Région Aquitaine en charge du tourisme, je m’emploie avec les services régionaux, à faire en sorte qu’un maximum d’aquitains en situation difficile puisse partir quelques jours pour profiter des atouts exceptionnels de nos cinq départements.

Philippe Dorthe

(Vacances : Quelques chiffres)



761 111 €
C'est la somme votée par le Conseil Général à diverses structures installées sur le 1er canton de Bordeaux à la commission permanente du 29 mai.
(Lire)



Amicale Laïque de Bacalan...
21 ans de présidence pour J-P KNER.

Dernière assemblée générale de l’Amicale Laïque de Bacalan, vendredi 29 mai, pour Jean-Pierre Kner. Dernière, en tant que président, car il ne part pas vraiment et reste à disposition d’une association qu’il a su faire évoluer, entouré de toute son équipe. Vendredi soir, Jean-Pierre Kner a reçu des hommages appuyés et émouvants...
(Lire la suite)



Place Picard : La fontaine de la Liberté…

Il y a une bonne dizaine d’années j’avais proposé à la Mairie de Bordeaux de réaménager la place Picard en y remettant la fontaine de la Liberté réalisée à la fin du 19ème siècle par le sculpteur bien connu : Bartholdi. Un ami historien a fait des recherches qui ont abouties au dossier joint a ce billet. Dès mon élection au Conseil général, en 1999, j’ai proposé à la mairie la totalité de mon Fond Départemental d’Aide à l’Equipement des Communes (FDAEC) pour participer concrètement à la réalisation de ce projet. Trop cher me répond-on, (coût certainement surévalué) mais, on érige quand même une réplique en résine de la statut de la Liberté. Il y a plus d’un an, la même municipalité annonce le lancement des travaux de réhabilitation de ladite place en square. Aujourd’hui toujours rien, si ce n’est une nouvelle annonce du début des travaux du square au dernier conseil de quartier du mois de mai 2009. Je souhaite donc profiter de ce " retard " pour à nouveau proposer mon aide à la remise en place de la version authentique de cette belle fontaine. (Lire le dossier)



Conseil régional d’Aquitaine :
Commission permanente du 04 mai 2009

Dans le cadre de sa politique culturelle, le Conseil régional d’Aquitaine a voté pour 68 000 € de subventions à diverses structures culturelles installées sur le 1er canton de Bordeaux.
Dans le cadre de sa politique de développement économique et de soutien aux entreprises, le Conseil régional a également voté pour 80 500 € d’aides à des entreprises sises sur Bordeaux-nord.


Quand Bordeaux avait un député noir...
Arthur Fortuné Richards, député de la Gironde.
(Lire l'article de Bordeaux Actu)

Mémoire de l'esclavage...

Discours de Philippe Dorthe au musée d'Aquitaine
en présence de Madame la Ministre de l'Intérieur, de Monsieur le Secrétaire d'Etat aux DOM TOM
et de Monsieur le Maire de Bordeaux, le dimanche 10 mai 2009.

(Lire le discours)



Conseil cantonal du 14/05/09
(Lire le compte-rendu)
(Article Sud-Ouest du 15/05/09)


Gaz de Bordeaux
Philippe Dorthe écrit au Ministre
(Lire)

(Article Sud-Ouest du 15/05/09)


 

Blog des correspondants de SO
sur le 1er canton de Bordeaux

Chartrons Isabelle CAMUS

Bacalan Alain MANGINI



DOSSIERS :

Pont du pertuis : Contribution de Sandrine DOUCET
"Pont du pertuis : Pour un XXI° siècle maritime"

Pont du pertuis : Lettre ouverte à Alain JUPPE.

Pont du pertuis : Article Bordeaux 7. 31/10/07

pont du pertuis : Article du journal Aujourd'hui en France 21/11/07

La fontaine Bartholdi place Picard.
Réflexion sur l'oppotunité d'une réimplantation de la fontaine Bartholdi place Picard.


DEVELOPPEMENT DURABLE - ECOLOGIE URBAINE :
"Ne mégotons pas sur les métaux lourds..."

Quelques dossiers :
Bordeaux : Pour un réseau de bateaux-bus.

Bateaux-bus : Tract

Eco-quartier-association H-NORD

Bacalan: Le pont du pertuis en 3 D

Paroles de la chanson "Le chiffon rouge"

retour à la liste des éditos...